Les 24 et 25 mars derniers, plus de cinquante leaders mondiaux  de la santé, des droits de l’Homme et plusieurs représentants de gouvernements se sont réunis à Airlie aux Etats Unis, pour signer une déclaration réaffirmant leur engagement en faveur de l’accès à l’avortement sûr et légal. Quelques jours avant la 47ème session de la Commission Population et Développement et à quelques mois de la conférence du Caire+20, cette déclaration constitue un signal fort adressé à la communauté internationale : l’égalité réelle entre les femmes et les hommes ne pourra être atteint sans que les femmes ne puissent disposer librement  de leur corps, de leur santé et de leur avenir.

Les signataires appellent les décideurs à supprimer toutes les lois criminalisant le recours à l’interruption volontaire de grossesse ainsi que toutes les barrières aux services d’avortement sécurisé ; à libérer toutes les femmes, jeunes filles et personnels soignant incarcérés du fait de lois répressives ;à rendre l’avortement sûr, légal et abordable pour toutes les femmes et investir dans la prévention des grossesses non désirées. La Déclaration d’Airlie appelle également à ce que les gouvernements et les bailleurs de l’aide intègrent l’accès à l’avortement sûr et légal comme une priorité du prochain cadre post-2015.

« En tant que leaders dans les domaines de la santé mondiale, des droits humains, membres de gouvernements et décideurs politiques de divers pays et cultures nous nous engageons individuellement et collectivement à mobiliser nos connaissances, nos ressources et nos réseaux en vue d’atteindre ces objectifs »

Les protagonistes de la Déclaration d’Airlie ont réalisé une vidéo pour promouvoir leur initiative et défendre le droit à l’avortement :

 

Lire la Déclaration d'Airlie